Des projets qui recherchent un investisseur

Les investisseurs recherchent des gains en adéquation avec les risques qu'ils courent. Je recherche systématiquement le montage qui minimise les risques sans compromettre les chances de succès.

.
J'insiste que les investisseurs soient traités comme des partenaires et non comme des mècénes. Mes clients sont tenus de faire pour les investisseurs des rapports d'avancement ponctuels que je contrôle. Des « états financiers » formalistes ne suffisent pas.
.
Les investisseurs sont souvent une source précieuse de conseils ou de relations. Toutefois, ce ne sont pas les investisseurs qui dirigent l’entreprise.
.

Mon objectif est d'aider les innovateurs à construire des entreprises prospères et pérennes. Mon étalon financier est de pouvoir payer aux actionnaires, après 4 ou 5 ans, des dividendes annuels au moins égaux à leur mise d'origine et toujours croissants.

.

Priorité à l’autofinancement

.
Je fais tout pour éviter des tours de table successifs. L'entreprise, une fois lancée, doit pouvoir s'autofinancer indéfiniment grâce à ma méthodologie.
.
• n’investir que dans des projets dont les marges sont fortes et ostensiblement durables
.
• commencer aussi petit que possible,
.
• tester tout (ou presque) dans un marché pilote,
.
.
.
 
• prendre le temps qu’il faut pour apprendre ce qui marche et ce qui ne marche pas. Puis corriger le tir en conséquence,
.
• mondialiser rapidement dès que la rentabilité est acquise dans le marché pilote.
.

Dans la pratique, il s’agit d’équilibrer trois objectifs:

s
Minimiser les risques
.

J'aime tester une stratégie en profondeur, mais à l'échelle la plus petite possible. Le coût des erreurs est systématiquement limité en découvrant localement ce qui marche, ce qui ne marche pas et, surtout, pourquoi.

s

Maintenir la rentabilité

.

Des essais permanents en vue d'améliorer les marges sont la clé de la réussite. Mon expérience le confirme à chaque fois.

s
.Mondialiser intelligemment
.
La mondialisation découle tout naturellement d'une réussite à l'échelle locale ou régionale.
.
.Il n'y a jamais d'obstacle réel à « l'internationalisation » d'un concept qui a été concu dans cet esprit. Il suffit de s'organiser de la sorte, recruter les partenaires compétents et faire les adaptations nécessaires.
.

Vous pouvez être avisé systématiquement par e-mail des nouvelles opportunités. Cliquez sur Contactez moi et faîtes-nous connaitre vos cibles.