La primauté de la technologie.

Aujourd’hui encore le gros des nouvelles technologies provient des grands groupes multinationaux. Quoi qu’en disent les médias, le rôle de jeunes entreprises dans la technologie avancée est relativement marginal.

.
Les applications des nouvelles technologies s’adressent à des marchés beaucoup plus importants que ceux de la technologie elle-même. La distribution, les services et les produits classiques offrent un vaste champ pour l’innovation.
.
Bon nombre d’investisseurs sont braqués sur les brevets ou les technologies propriétaires, censés seuls être à même de pouvoir créer des barrières à la concurrence. Je pense que des marques bien positionnées et une distribution bien ciblée peuvent être aussi efficaces et durer plus longtemps. Il suffit de analyser, ne serait-ce que superficiellement, le portefeuille du holding de Warren Buffet pour s’en apercevoir.
.
Capitaliser sur une technologie de pointe exige, le plus souvent, des immobilisations importantes et un relationnel développé avec les grands groupes multinationaux. C’est le créneau des capitaux-risqueurs.
.
Enfin, toute technologie est condamnée à une vie relativement courte parce qu’une meilleure technologie arrivera tôt ou tard et, le plus souvent, tôt. Impossible donc de bâtir une entreprise pérenne sur une seule technologie innovante.
.
 
.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
« Il vous faudra
un million… »
La primauté
de la technologie
Le mythe du
" first mover "
Le tremplin du
marché national
Démarrer en
5e vitesse !
La notoriété
à tout prix
« Faites faire un
prévisionnel par votre
expert-comptable. »
L'impératif
d'un plan de sortie